Non classé

L’héritage Celte

« Effrayants aussi étaient l’aspect et le mouvement de ces hommes nus du premier rang, remarquables par l’éclat de leur vigueur et de leur beauté. Tous ceux des premières lignes étaient parés de collier et de bracelet d’or. »Histoire, 29 5-9

Il est de notoriété historique que les Celtes faisait preuve d’un courage et d’une intrépidité immense au combat. Prenons l’exemple de la reine Boudicca ayant mené la révolte des Icènes contre l’empire Romain au 1er siècle après JC. Elle représente la puissance des héroïnes Celtes, et particulièrement l’art du combat des Irlandais.S’ils faisaient preuve d’un grand courage, ils détestaient les tactiques trop complexes et préféraient charger parfois de manière totalement improbable et imprévisible. La passion remplaçait alors la discipline. Et c’est ainsi qu’on se retrouvait parfois lors de certaines bataille entre Romains et Celtes, à se heurter à certains guerriers appelés Gaesatae (lanciers), totalement nu, ne portant sur eux qu’un simple torque.


Que tirer de l’enseignement des Celtes? Qu’il n’est pas toujours question de raison et de préparation. Que parfois, l’aspect téméraire l’emporte sur la sagesse, mais que ce courage, cette volonté farouche de défendre ce en quoi l’on croit, ce pour quoi l’on vit, est vital!La raison n’a pas toujours sa place, et s’il ne fallait retenir qu’une chose de Boudicca, se serait sa capacité à regrouper des tribus, des peuplades, sous une seule et même volonté: celle de survivre avec son propre code, ses propres règles, et ses valeurs. Vivre libre ou mourir.

La passion les a animé, il est bon de se souvenir que nous devons, parfois, laisser cette même passion glisser dans nos veines!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *